🗳️ Elle est où la démocratie ?

#alternatives #dĂ©mocratie #politique #engagement #citoyennetĂ© 

L’élection d’Emmanuel Macron aura eu au moins un effet positif : rebattre les cartes politiques en France et casser cette fausse opposition Droite / Gauche qui s’est révélee être la plus grande hypocrisie de la 5ème république. Maintenant que “Droite” et “Gauche” sont réunies dans le même camp, la nouvelle opposition telle que vendue par les médias et le pouvoir en place serait : populistes contre progressistes.

Dans la dénomination même de ces deux mouvements, on voit bien de quel côté se situent les médias et les récents gouvernements : tandis que les populistes sont taxés de anti-Europe, anti-immigration, anti-… les progressistes sont pro-Europe, pro-capital, pro-… Bref, on nous vend le tableau des méchants populistes contre les gentils progressistes. On comprend mieux dans ces conditions pourquoi les alternatives politiques ont du mal à émerger.

Quand un mouvement comme La France Insoumise réussit à réunir 19% des suffrages aux élections présidentielles, il est aussitôt placé dans la catégorie des populistes. Et hop ! le tour est joué. Bon, c’est un peu plus compliqué que ça, LFI souffre probablement d’un déficit d’image en la personne de Jean-Luc Mélenchon qui cristalise beaucoup d’opinions négatives, et qui tarde à passer le relai. Ils ont peut-être aussi trop axé leur dernière campagne européenne contre Macron plutôt que de parler du fond de leur programme (voir L’avenir en commun) qui est pour le coup très fouillé. Mais quand on voit le niveau des débats, et leur confiscation par LREM et RN dans leur propre intérêt mutuel, difficile de parler du fond.

J’en suis personnellement arrivé à croire qu’aucun réel changement politique ne pourra avoir lieu. Le processus démocratique place systématiquement au pouvoir les partis les plus consensuels. On l’a bien vu aux dernières présidentielles. Le seul moyen de changer la donne serait de modifier le mode de scrutin, et pour ce faire, il faudrait qu’un président élu choisisse de se tirer une balle dans le pied en modifiant la constitution à son désavantage…

Il y a pourtant eu lors des dernières présidentielles une initiative très intéressante visant à faire émerger des candidats issus de la société civile. LaPrimaire.org a réuni près de 150 000 citoyens dans un processus qui a fini par proposer une candidate à la présidentielle (Charlotte Marchandise). Malheureusement, et c’est encore là une limite de notre chère démocratie, elle n’a pas recueilli les fameuses 500 signatures. Et c’est sans compter le coût financier d’une campagne nationale, qui en l’occurrence a été financée par des dons. Comment un citoyen lambda peut-il se présenter à une élection quand on sait qu’il lui faut d’abord créer un parti politique, financer sa campagne, et même payer ses bulletins de vote (270 000€ rien que pour les bulletins aux européennes) ? Dans mon bureau de vote, la moitié des listes pour les européennes n’avaient pas de bulletin de vote. Heureusement, je le savais car certains “petits” partis auxquels je m’intéresse communiquent sur le sujet, et demandent aux citoyens d’imprimer eux-mêmes leur bulletin sur du papier A4 70 g/m².

Bref, on voit bien que notre démocratie ne favorise pas l’émergence de nouvelles idées, de mouvements alternatifs, et qu’elle a même développé tout un tas d’anticorps pour s’en prémunir. Les médias mettent en avant les partis traditionnels tandis que le mode de scrutin écarte les projets non consensuels.

Puisqu’on parle d’anticorps, Anticor est une association luttant contre la corruption et pour l’éthique en politique. Lors des européennes de 2019, elle a analysé les professions de foi et les programmes des 34 listes pour rechercher les propositions visant à moraliser les pratiques en Europe. Les résultats sont très hétérogènes : c’est le néant du côté du RN et de la plupart des partis, et même si c’est mieux du côté de LREM, c’est loin derrière le PS, EELV et surtout LFI.

Alors si on veut avoir un jour une vraie démocratie, il faut commencer par mieux s’informer. Et ceci ne doit pas être quelque chose de passif. On ne peut pas se contenter de regarder le JT de 20h. Mieux s’informer, ça veut dire ne pas se limiter aux informations fournies par les médias traditionnels, mais a minima les compléter par des informations provenant de médias alternatifs, indépendants, qui proposeront à la fois d’autres sujets mais aussi un angle d’analyse nouveau. J’ai proposé récemment dans un post la liste des médias que je consulte quotidiennement pour m’informer : médias alternatifs indépendants. Car il va de soi qu’un bon citoyen est un citoyen bien informé.

Liens utiles

Je vous propose ici pêle-mêle une liste de liens vers des associations, des partis, ou des plateformes traitant de la citoyenneté.

  • Anticor, association de lutte contre la corruption et pour l’éthique en politique
  • L’Avenir en Commun, le programme vraiment disruptif de la France Insoumise
  • Le Parti Pirate, le parti international de dĂ©fense des libertĂ©s individuelles
  • i-boycott, plateforme de boycott en ligne
  • change.org, plateforme de pĂ©titions en ligne
  • LaPrimaire.org, parti politique qui a pour mission de faire Ă©merger un candidat citoyen pour les prĂ©sidentielles en utilisant le Jugement Majoritaire
  • Mieux Voter, site Web qui agit pour faire connaĂ®tre et diffuser le Jugement Majoritaire
  • Tous Elus, enfin un mouvement citoyen pour booster notre dĂ©mocratie
  • DĂ©mocrative Ouverte, Collectif d’innovation dĂ©mocratique, pour gagner en pouvoir d’agir, mieux dĂ©cider ensemble, et mettre Ă  jour nos systèmes politiques

J’espère avoir éveillé en vous un désir d’engagement citoyen, ou a minima vous avoir fait découvrir un lien que vous ne connaissiez pas.

N’hésitez pas réagir en commentant ci-dessous !