La vaccination est-elle la solution contre le COVID-19 ?

#santĂ© #Ă©cologie #manipulation #zoonose #covid19 #vaccin 

On voit beaucoup de communiquants essayer de convaincre les gens de se faire vacciner, et leurs arguments sont toujours un peu les mêmes. Souvent, les non-vaccinés sont qualifiés d’antivax et on essaie de leur faire comprendre, comme s’ils étaient des enfants, qu’ils ont tord de ne pas le faire. Mais très rares sont ceux qui essaient de creuser vraiment les arguments des sceptiques.

Alors je me permets de poser ici deux arguments que je n’ai jamais vu dans les médias traditionnels, tant la tendance est à la diabolisation :

  • Si dans les pays riches, on tourne autour de 60% de vaccinĂ©s, il y a des pays oĂą le taux de vaccination n’atteint pas 1%. Actuellement, seuls 1 milliards d’individus ont Ă©tĂ© vaccinĂ©s. Ce qui veut dire que plus de 6 milliards ne l’ont pas Ă©tĂ©, c’est-Ă -dire l’écrasante majoritĂ©. Et c’est justement dans ces pays “pauvres” que le virus a tout loisir de muter et de crĂ©er des variants brĂ©silien, sud-africain ou indien. Les pays riches refusent soit de lever les brevets, soit de vendre des doses au pays les plus dĂ©munis. En rĂ©alitĂ©, le mode d’organisation de nos sociĂ©tĂ©s humaines, en l’occurrence le capitalisme mondialisĂ© et le nĂ©o-libĂ©ralisme, est antinomique avec la santĂ© qui est un bien commun universel. Si on voulait vraiment vacciner tout le monde, on s’affranchirait des règles du marchĂ© et on ferait appel au bon-sens.
  • Personne ne se demande pourquoi on a une pandĂ©mie. Tout le monde semble partir du principe que c’est normal, parfois, il y a des pandĂ©mies, c’est comme ça, on n’y est pour rien. En fait c’est faux. Depuis 20 ans, on assiste Ă  de nouveaux types d’épidĂ©mies : le SRAS en 2002, le MERS en 2012 et le COVID en 2019. Ce sont des zoonoses, c-est-Ă -dire des maladies transmissibles de l’animal Ă  l’homme et vice-versa. Le fait est qu’on observe de plus en plus de zoonoses depuis quelques temps, et que ça ne risque pas de s’arranger. En effet, l’émergence de ce type de virus est fortement favorisĂ©e par nos activitĂ©s humaines et notre impact sur l’environnement : Ă©radication de la biodiversitĂ©, monoculture intensive, dĂ©forestation, Ă©levage intensif et rĂ©chauffement climatique.

Si les autorités avaient un discours lucide sur la situation et une politique exemplaire en la matière (santé et environnement), nul doute que ça convaincrait certaines personnes de l’utilité de se faire vacciner. Puisqu’il ne faut pas s’y tromper : on n’a plus le choix car nos dirigeants ont fait n’importe quoi depuis plusieurs décennies. Maintenant que c’est dit, le pass sanitaire, c’est encore autre chose…

👉 France24: Le Covid-19, énième zoonose causée par l’interférence de l’Homme sur la biodiversité

👉 INSERM: Les crises environnementales, responsables de l’émergence de nouvelles épidémies, vraiment ?


Commentaires

Vous pouvez utiliser votre compte Mastodon pour répondre à ce billet.

RĂ©pondre